De retour à la miellerie (nom donné à la salle où sera extrait le miel de ses alvéoles), la première opération consistera à ouvrir le couvercle de cire, c'est la désoperculation avec un couteau automatique.
 
 
Etant donné que certains miels vont durcir plus où moins rapidement en fonction de leur composition florale, l'apiculteur aura tout intérêt à avoir du matériel performant pour sortir ce miel des alvéoles avant qu'il ne durcice comme le miel de colza qui cristalise en quelques jours après la fin de la floraison.
Chez nous , travaillant pour le miel de table, nous avons choisi la désoperculation par lame vibrante avec un égouttage à froid des opercules afin de préserver toutes les qualités du miel issu de nos ruchers implantés sur l'hexagone...